Une Afrique sans déchets plastiques : c’est possible

A la maison, à l’école, au marché ou encore en voyage, nous utilisons chaque jour des matières plastiques. Après utilisation, ces matières plastiques se transforment en déchets. Déchets qui au regard de leur cycle de vie et de leur composition mettent des siècles avant de disparaître. D’où la nécessité de réduire notre production de déchets plastiques. Pour y arriver, voici       02 règles à suivre.

Réduire l’utilisation de sachets plastiques

En Afrique, de nombreux pays ont interdits l’utilisation des sachets plastiques. Il s’agit notamment du Rwanda (2008), Kenya (Aout 2017), Sénégal, Gabon (2010), Cameroun (entrée en vigueur Avril 2014), Mali, Maroc (Juillet 2016), Benin (novembre 2017), Burkina Faso (2014) et de la Cote d’ivoire (2013). L’objet de cette interdiction varie selon les pays.

En bon élève, le Rwanda arrive en tête du classement selon l’objet de l’interdiction. En effet, Au Rwanda il est strictement interdit d’utiliser les sachets plastiques ce, depuis 2004. Les seuls sachets tolérés sont ceux qui sont très grands et très solides comme les sacs de farine et de riz. Le décor est planté dès l’arrivée à l’Aéroport de KIGALI, les sachets plastiques des touristes sont remplacés par des sachets papier très solides.

Au Cameroun, au Burkina, au Gabon et au Benin l’interdiction considère uniquement les emballages non bio dégradables. Avec ce système il est encore judicieux d’énormément insister sur la sensibilisation afin de susciter une consommation responsable. Car comme on le constate dans les rues de Yaoundé et ailleurs, de nombreuses personnes ne maitrisent pas la différence entre un plastiques bio dégradable et non.

De ce fait, les conseils que nous pouvons prescrire c’est :

  • Toujours se rendre au marché avec un panier (En coton, par exemple)
  • Refuser les sachets plastiques et verser vos achets dans le panier si le commerçant n’a pas de sachets en papier.
  • Choisissez des produits sans sachets plastiques
  • Réutiliser les plastiques qui peuvent être réutilisables.
https://www.facebook.com/Panier-Marrakech-1420406551567743/
Panier ©Panier Marrakech

Réduire l’utilisation des bouteilles, couverts et pailles en plastiques

Imaginez qu’on vous offre 400 ans de vie, ce par quoi vous allez passer… et qu’au bout de 2 ans vous n’êtes plus utile. Voudriez-vous vraiment exister ? Telle est la vie d’une bouteille plastique.  A chaque fois que vous achetez des produits dans une bouteille plastique, vous la condamnée à errer 400 ans sur terre ou sur mer. A la place, optez pour les bouteilles réutilisables, par exemple des bouteilles en verre que vous pouvez consigner et remettre âpres utilisation. Pour vos boissons aux bureaux, utilisez de préférence des gourdes.

Très pratiques pour des fêtes et pique niques, les couverts plastiques après utilisation constituent d’énormes dangers pour l’humanité surtout qu’ils sont pour la plus part à usage unique. Pour y faire face, pour vos réceptions, soirée et pique nique, optez pour des plats en porcelaine ou aluminium réutilisables. Faites pareil pour les pailles, utilisez des pailles alternatives. De nos jours, il existe des pailles en inox, en bambou ou en papier. Au restaurant, refusez qu’on emballe vos repas dans des sachets plastiques.

Vos achats ont un impact sur l’Environnement et sur l’humanité, alors optez pour des achats responsables et bios. Ainsi la part de déchets  que vous produisez sera réduite de moitié et l’Afrique se portera mieux.

A suivre dans la même série : La campagne vacances sans déchets plastiques. 

3 thoughts on “Une Afrique sans déchets plastiques : c’est possible”

  • Actuellement en pleine transition avec mon défi Zéro Déchet, cet article est intéressant pour découvrir ce qui se passe ailleurs qu’en France 😉 et c’est chouette de voir que cela se met en place un peu partout

  • Si seulement tous le monde pouvait en prendre conscience !
    Il est vrai que j’essaie au maximum d’éviter le plastique ..
    j’ai encore des progrès à faire .. mais on va y arriver !
    Merci pour ces quelques astuces !
    J’espère que la conscience humaine va se réveiller petit à petit

  • Comme toi, je lutte au quotidien contre le plastique et ce n’est pas toujours évident ! Je ne savais pas à quel point l’Afrique avançait sur le plastique autant. Comme quoi, quand des pays dits développés disent qu’ils font des efforts sur l’écologie, souvent les petits pays pauvres font de grandes avancées et on en parle pas assez.

    Merci pour cet article,
    À bientôt,
    Little No 🍍
    http://touchesdenvie.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »